Saison du Soleil

 

Voici l'été et une saison qui va vous réchauffer... brbrbr la température va monter très haut, jusqu'où??? 

Et bien à chacun de choisir et de prendre ici ou là ce qui lui fait plaisir. Après tout pourquoi se priver d'un petit moment agréable... Voici une saison fourre tout, une saison douceur-chaleur, bref des petits rayons lumineux pour vous !

Toujours pour remonter au menu !

Harmonie du soir - Charles Baudelaire

L'amoureuse - Paul Eluard

As tu jamais perçu - Peter Sterry

Givre et neige

L'eau pure - Zazen Schin

IL suffit - Shin Jin Mei

Je vais - Paul Cosquer

Va - Evelyne Fevelat

Harmonie du soir

 

Voici venir les temps où vibrant sur sa tigesoleil008.jpg (75043 octets)

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;

Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;

Valse mélancolique et langoureux vertige !

 

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;

Valse mélancolique et langoureux vertige !

Le ciel  est triste et beau comme un grand reposoir.

 

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !

Le ciel  est triste et beau comme un grand reposoir ;soleil008.jpg (75043 octets)

Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

 

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,

Du passé lumineux recueille tout vestige !

Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...

Tout souvenir en moi luit comme un ostensoir !

 

Charles baudelaire

 

 

 

 

L'amoureuse

 

Elle est debout sur mes paupières

secrets028.jpg (123511 octets)Et ses cheveux sont dans les miens,

Elle a la forme de mes mains,

Elle a la couleur de mes yeux,

Elle s'engloutit dans mon ombre

Comme une pierre sur le ciel.

 

Elle a les yeux toujours ouverts

Et ne me laisse pas dormir.

Ses rêves en pleine lumière

Font s'évaporer les soleils,

Me font rire, pleurer et rire,

Parler sans avoir rien à dire.

 

Paul Eluard

 

 

 

As-tu jamais perçu une éternité radieuse dans un moment ailé du temps ?

As-tu jamais vu un infini brillant dans la pointe étroite d'un objet ?

Alors tu sais ce que signifie esprit :

la pointe de la tour où toutes choses montent harmonieusement, 

où elles se rencontrent et demeurent satisfaites dans une profondeur de la vie insondée.

beryl.jpg (10962 octets)

Peter Sterry

 

 

 

givre.jpg (67441 octets)

"Givre et neige ont beau refroidir ces rameaux,
Ils laissent éclater leurs désirs cachés.
Tronc noueux, branches dressés rabotées par les ans :
Coeur de vacuité relié à l'immémoriale origine.
Ensorcelé l'homme en vient à confondre bronze verdi et chair ardente !
Ebloui par milles gemmes naguères tombées du ciel,
Comment alors réprimer les cris qui jaillissent :
Hommes et fleurs participent de la même folie!"

 

 

 

 

L'eau pure pénètrepoet.jpg (32163 octets)

les tréfonds de la terre.

Aussi, quand le poisson nage

dans cette eau,

il a la liberté du véritable poisson.

 

Le ciel est vaste et transparent

Jusqu'aux confins du cosmos.

Aussi, quand l'oiseau vole

dans le ciel,

il a la liberté du véritable oiseau.

 

Zazen Shin

" L'esprit de zazen"

Maître Dogen

 

 

 

 

 

Il suffit qu'il n'y aitsoleil003.jpg (67555 octets)

ni amour ni haine

pour que la compréhension 

apparaisse,

Spontanément claire,

comme la lumière du jour

dans une caverne.

 

Shin Jin mei

"Poèmes sur la foi en l'esprit"

Maître Sosan

 

 

 

 

Je vais.destinee.jpg (4070 octets)
La terre est odorante comme un pain.
Les montagnes toniques de force et de jeunesse,
Le soleil remarqué sur un fond de silence.

Je vais.
Devant moi, les routes sont écloses.
Elles ont fini par me faire un voyage.
Et il ne me semble pas que la Beauté soit une étape absurde sur le chemin de ma quête.

 

Paul Cosquer

 

 

 

 

summerblossum.jpg (25911 octets)

 

Va vers cette terre fraîchement retournée au matin.

Va vers le champ du bonheur qui t'emmène vers son coeur.

Va vers cette rivière qui a du caractère.

Va vers la berge pour voir le reflet de ton coeur.

Suis le soleil, il te montre le chemin de l'Amour.

Va vers son coeur plein d'amour,

T'enfermer à jamais pour la fin de tes jours,

Car l'amour est pour toujours dans le fond de nos coeurs.

 

Evelyne

 

Merci Evelyne, pour ce beau poème de Mars 1993.

Aller, aller, courrons vers ce soleil qui nous attend !

Bisous à toi, Amie.

 

Accueil ] Saison de Feu ] Le pays de la Nuit ] Saison des Couleurs ] Saison de la Sagesse ] Saison des Chansons ] Saison des Sentiments ] Saison des Bébés ] Saison du Désir ] Saison de l'Espoir ] Saison de la Révolte ] Sources et Liens ] Saison des Surprises ] Saison des Contes ] [ Saison du Soleil ] Saison de l'Humanité ]

Votez pour ce site au Weborama